Boutiques de la Rue Saint-Rome à Toulouse.

Les boutiques de la Rue Saint-Rome à Toulouse.

Tout sur les boutiques de la Rue Saint-Rome, ses produits ses restaurants….

Boutiques Rue Saint-Rome Toulouse
Boutiques Rue Saint-Rome Toulouse

Magasin vêtement Toulouse rue St Rome Heaven 7

Magasin vêtement Toulouse rue St Rome Pickle

Les boutiques Rue Saint-Rome

La Chaise Longue Magasin d’ameublement et de décoration 05 34 33 53 48 au N°1
Atooprix Discount 09 72 89 64 52 au N°14
Calzedonia Lingerie 05 62 27 16 48 au N°10
VALEGE LINGERIE Lingerie 09 81 25 24 56 au N°16
Intimissimi  Lingerie 09 64 42 43 38 au N°1
Passions filles robes 06 29 45 83 16 au N°14
PYLONES TOULOUSE cadeaux 05 34 25 70 85 au N° 41
Claire’s France Bijoux et accessoires 05 34 44 17 09 au N° 7
Jennyfer Accessoires de mode 05 61 23 72 51 au N° 36
SAGA COSMETICS Magasin de cosmétiques 05 62 27 05 60 au N°13
adopt’ Parfumerie 05 61 21 42 03 au N°48
Toto Tissus Toulouse Magasin de tissus 05 61 22 94 32 au N°21
Misako Magasin de sacs et bagages 05 61 23 93 48 au N°18
Linea Moda Magasin de maroquinerie 05 61 21 32 31 au N°31

Boutiques de chaussures Rue Saint-Rome

San Marina Magasin de chaussures 05 61 29 80 98 au N°39
PREMIUM Magasin de chaussures 05 34 30 15 40 au N°12
Texto Magasin de chaussures 05 62 30 00 00 au N°20
Eram  Magasin de chaussures 05 62 89 13 38 Au N°11
Courir Magasin de chaussures 05 62 27 07 22 au N° 28
Staggy  Magasin de chaussures 05 61 23 85 35 au N°
1 Rue Saint-Rome, 31000 Toulouse

Boutiques de jeux et jouets 

La Grande Récré Jouets 05 61 29 07 15 au N°55
Micromania Jeux vidéo 05 34 45 08 90 au  N°5
 C’est deux euros Bazar 05 61 12 33 53 au N°12

Boutiques de Vêtements Rue Saint-Rome

VANS Store Vêtements 05 34 33 84 04 au N°27
Le Temps des Cerises Vêtements 05 61 23 27 49 au N°25
Pimkie Vêtements 05 34 44 19 38 au N°47
Worker Vêtements 05 61 23 94 74 au N°34
CELIO Vêtements 05 61 22 90 81 au N°2
Cop Copine Magasin de vêtements 05 61 23 15 84 au N°44
JD Sports Magasin de vêtements 05 34 25 20 95 au N°32
New XY Commerce de vêtements 05 61 21 24 39 au N°33
La Suite Commerce de vêtements 05 31 47 94 28 au N°22
C&A Commerce de vêtements 0 811 87 29 72 au N°55
Jules Commerce de vêtements pour hommes 05 61 21 51 88 au N°30

Les restaurants Rue Saint-Rome

LA CANTINE DE CHARLIE  n°11

B-Routh Lounge  n°11

Rue Saint-Rome Toulouse – Histoire

 (en occitan : carrièra Sant Roman)

C’est une rue du centre historique de Toulouse, en France. Elle se situe au cœur du quartier du Capitole.

Tout d’abord la rue tire son nom de l’ancienne église Saint-Romain (Sant Roman en occitan), construite au xiie siècle, qui s’étendait au carrefour des actuelles rues Saint-Rome et Jules-Chalande. L’église, qui avait son entrée au niveau de l’actuel no 26 rue Saint-Rome, reste mal connue. Ce n’est cependant qu’au xviie siècle qu’apparut la désignation de rue Saint-Rome, à la suite de la création d’un collège universitaire par les Pères de la Doctrine chrétienne, le collège Saint-Rome.

 La Rue Saint-Rome dans l’antiquité

La rue Saint-Rome correspond au cardo de la ville romaine de Tolosa, et donc à l’axe principal nord-sud.

 La Rue St-Rome au Moyen âge

Au Moyen Âge, la rue Saint-Rome est un segment de la Grand-rue, la principale artère de la ville, qui relie le cœur de l’ancienne ville romaine, l’actuelle place Esquirol, au bourg qui se constitue, au-delà de la Porterie (emplacement de l’actuelle place du Capitole), autour de la basilique Saint-Sernin. Une église dédiée à saint Romain est construite, avant le xiie siècle, au carrefour de l’actuelle rue Jules-Chalande. Elle est entourée de son cimetière, qui longe cette dernière rue. Dépendant du chapitre de la cathédrale Saint-Étienne, elle est donnée en 1216 par l’évêque Foulque à Dominique de Guzmán, fondateur de l’ordre des Dominicains afin de combattre l’hérésie cathare dans la ville et dans la région toulousaine. Ils s’y établissent jusqu’à ce qu’ils fassent construire sur un champ légué par Pons Capdenier un nouveau monastère. En 1335, le chapitre de Saint-Étienne, qui a repris possession de l’église Saint-Romain, la donne aux religieuses bénédictines établies à Saint-Cyprien.

Les commerces au moyen âge dans la rue Saint Rome

La rue est surtout une grande rue commerçante et marchande, qui concentre particulièrement les commerces de bouche, comme des bouchers. Au milieu du xiie siècle, la partie de la rue entre la rue Tripière et la rue des Pélégantières-Ample (actuelle rue du May) est désignée comme la rue des Bancs-Majours , en référence aux étals des bouchers. En 1351, les capitouls décident de l’installation d’une halle aux poissons. Les habitants du quartier se plaignent du voisinage de cette halle et en obtiennent en 1493 le transfert, qui n’est toutefois réalisé qu’en 1550. Après la disparition de la halle, la rue prend le nom de rue de la Halle-Vieille. Entre la rue des Pélégantières-Ample et la Porterie s’installent des artisans chamoiseurs ou cerviniers (cervinièr en occitan), fabricants de cuirs de grande qualité à partir de peaux de cerfs. Le quartier est d’ailleurs peuplé de nombreux artisans des métiers du cuir et on trouve des marchands de peaux (pelegantièrs en occitan), dans deux rues voisines – rue des Pélégantières-Ample et rue des Pélégantières-Étroite (actuelle rue Baour-Lormian).

Les grands incendies de la Rue Saint-Rome

Le quartier de la rue Saint-Rome est ravagé plusieurs fois par les incendies, particulièrement le 7 mai 1463, qui laisse la plupart des maisons détruites. Un nouvel incendie, le 20 mars 1523, parti de la maison d’un apothicaire de la rue de Serminières, détruit plus de 80 maisons. À la suite des règlements capitulaires, les maisons à pans de bois cèdent progressivement la place à la brique, mais elles sont encore nombreuses au xvie siècle, particulièrement dans la rue des Bancs-Majous (actuels no 2 à 8 ; 7, 15, 17, 33 et 41).

Les marchands de la rue Saint-Rome

L’élite marchande réunit également de vastes emprises foncières pour faire bâtir de nouvelles demeures et de vastes hôtels particuliers. En 1474, le capitoul Jean de Solaci possède un terrain considérable entre la rue de Serminières (actuel no 30 rue Saint-Rome), la rue des Pélégantières-Étroite (emplacement des actuels no 4-6 rue Baour-Lormian) et la rue des Puits-Clos (emplacement de l’actuel no 20)15. La rue accueille de nombreuses personnalités importantes, particulièrement de riches marchands qui accèdent au capitoulat. Au début du xvie siècle, le capitoul Pierre de Serta fait bâtir entre ses deux immeubles une tour capitulaire qui domine les « quatre coins des Changes », au début de la rue (actuels no 2-4). Au milieu du même siècle, c’est le capitoul et marchand Jean Roguier qui fait ajouter une tour capitulaire à l’hôtel de Solaci qu’il vient d’acquérir. Début du xviie siècle, le capitoul Pierre Comère se fait construire un hôtel particulier (actuel no 3). À la même époque, le capitoul Pierre de Comynihan occupe un immeuble, transformé au siècle suivant par ses descendants (actuel no 21). On trouve également des personnalités de l’université, particulièrement deux médecins et professeurs de la faculté de médecine, Auger Ferrier et François Sanchez (actuel no 39).

Rue St-Rome pendant la Révolution

La Révolution touche les habitants des rues de la Halle-Vieille et Saint-Rome. En 1791, la plupart des religieux qui desservent l’église Saint-Romain approuvent les idées nouvelles et prêtent serment à la Constitution civile du clergé dans la cathédrale Saint-Étienne. Mais la Terreur, à partir de 1793, radicalise les positions révolutionnaire. Cette année, le culte catholique est interdit et l’église désaffectée. En avril 1794, les deux rues sont rebaptisées rue de la Liberté. Plus grave, un habitant de la rue (actuel no 9) Isidore de Poulharies, conseiller au Parlement en 1761, et son fils sont arrêtés et emprisonnés à la Visitation, puis jugés à Paris et guillotinés place de la Révolution le 15 juin 1794. En 1796, les juifs de la ville obtiennent de la municipalité que l’ancienne église Saint-Rome leur soit dévolue pour le culte, mais l’administration centrale du département le leur refuse, avant finalement de démolir l’église.

Entre 1809 et 1812, les travaux de Jacques-Pascal Virebent pour l’édification des façades sud de la place du Capitole provoquent la destruction des maisons qui terminaient la rue Saint-Rome des deux côtés.

Boutiques Rue Saint-Rome Aujourd’hui

Au début des années 1970, de nombreux commerces de prêt-à-porter, de friperie et de vente de tissu, transforment le visage de la rue. Ces commerces, parfois tenus par la communauté juive, amènent à faire de cette rue, de façon stéréotypée, la « rue des Juifs ». C’est en 1974 que la rue Saint-Rome, avec la rue des Changes, est rendue piétonne. Elle reste l’une des rues les plus fréquentées de la ville – entre 6 000 et 7 000 piétons en fin de semaine, jusqu’à 40 000 durant les périodes commerciales.

À partir des années 1990, le nombre de commerces textiles se renforce considérablement, faisant disparaître les autres commerces. L’arrivée de nouveaux propriétaires asiatiques, principalement d’origine chinoise, s’accompagne de l’augmentation du nombre d’enseignes populaires à bas coûts. Le développement de la téléphonie mobile au tournant des années 2000 attire de nouvelles enseignes de ce secteur. Depuis 2010, la hausse des loyers et des baux a progressivement poussé les boutiques à se transformer et à attirer une clientèle plus aisée.

Annuaire gratuit des boutiques de la rue Saint-Rome deToulouse

Comment référencer votre boutique Rue Saint-Rome?

L’ annuaire gratuit Toulouseboutiques.com est pour toutes les boutiques de Toulouse, créateurs, micro-entrepreneurs, artistes, peintres, sculpteurs…

Vous pouvez enregistrer votre boutique gratuitement, sans aucun frais.

C’est simple il vous suffit de vous créer un compte gratuit ici

Vous aurez une page dédiée à votre boutique, modifiable selon vos envies.

Toulouseboutiques.com, c’est aussi un site de vente en ligne. Sans aucun abonnement!

Vous avez aussi la possibilité de créer votre boutique en ligne et de vendre directement tous vos produits, sans avoir à créer votre site. 2 minutes suffisent.

Seulement une commission (étudiée pour vous satisfaire) vous sera prélevée sur les ventes réalisées. Aucun autre frais à prévoir. Une vraie opportunité pour vous lancer ou pour augmenter votre chiffre d’affaires sans risque.

Enregistrez vous ou contactez nous au  05 31 22 56 10
ou sur le portable au  06 28 13 36 47

Notre bénéfice dépend de votre réussite. Travaillons ensemble, pour développer notre économie, localement!

Rejoindre Toulouseboutiques 

Comment Vendre sur ToulouseBoutiques

ToulouseBoutiques c’est quoi ?

Tout d’abord c’est une Start-up dans le but essentiel est de réunir les commerçants indépendants du centre ville sur une seule plateforme. C’est une Marketplace. Elle compte deux membres actifs permanents Jacques et Jean Romain et collabore avec différents commerçants du centre ville de Toulouse.

La Marketplace, ou place de marché, désigne une plateforme sur Internet qui met en relation des acheteurs et des vendeurs locaux. C’est un centre commercial pour vous, les commerces et magasins du centre ville.

Autrement dit et de manière schématique, une Marketplace, c’est comme un centre commercial, mais sur Internet! La Marketplace propose en effet une sorte de galerie marchande digitale dédiée aux vendeurs. Vous y installez votre propre magasin en ligne et les toulousains découvre votre travail.

L’intérêt de Toulouseboutiques

L’intérêt pour le vendeur est de profiter de la synergie de chacun des vendeurs et  et des fonctionnalités techniques d’achat en ligne. C’est ensuite le vendeur qui prépare et expédie la commande au client. Mais nous avons mis à disposition du commerçant tous les différents mode de livraison possible traditionnel et innovant en place pour vous.

Le but étant d’amener chez vous le client final avec la possibilité d’un achat en ligne. Avec une livraison rapide de ses achats à domicile ou un retrait des marchandises chez vous. Et ainsi profiter d’une nouvelle clientèle et fidéliser l’ancienne.

Nous mettons en place un site de e-commerce de type eBay, Amazon, Fnac, Cdiscount, Priceminister et rue du commerce. Pour que les commerçants de l’hyper centre puissent concurrencer les géants. Ainsi qu’une application de Marketplace et de livraison en moins d’une heure au centre ville.

Il permet à quiconque ayant un commerce ou magasin en centre ville ou faisant partie de boutique éphémère, de créer son propre magasin en quelques minutes en ligne. Nous transformons ainsi ToulouseBoutiques en un marché à part entière et indispensable pour votre bon développement.

ToulouseBoutiques à pour vocation de travailler en étroite collaboration avec la mairie. Afin de vous proposer de nouveaux services, comme un site internet marchand de type Marketplace. Le tout avec son application et des facilités de livraison rapide et tardive (après les heures de travail).

Une activité de place de marché (la galerie marchande)

Avec sa marketplace (ou galerie marchande), ToulouseBoutiques élargit continuellement son catalogue produits et accompagne ses partenaires marchands dans l’accélération de leurs ventes.

Les partenaires sont rigoureusement sélectionnés afin de préserver le gage de qualité, assuré par ToulouseBoutiques à ses clients.

Les partenaires marchands bénéficient, quant à eux, du savoir-faire des équipes de ToulouseBoutiques pour valoriser leurs produits et développer leurs ventes (animation commerciale, optimisation des fiches produits, communications ciblées, etc.)

Vendez sur ToulouseBoutiques!

Toulouse : toutes les boutiques par quartier du centre-ville et par rue

 


Livraison en 1 heure à Toulouse de toute vos boutiques 

Liste des articles disponibles dans les boutiques et magasins de Toulouse

Et bientôt sur My Boutiques! Toutes les boutiques de France réunies.

Laisse ton commentaire