Boutiques des Carmes à Toulouse.

Les boutiques aux Carmes de Toulouse.

Tout sur les boutiques des Carmes, ses produits, ses restaurants…

Pourquoi acheter en ligne ou en click and collect sur Toulouseboutiques.com ?

Avant tout, Toulouseboutiques, ce sont des commerçants locaux. Ils vous proposeront des prix, ou encore un large choix de nouveauté.

Pour finir, rencontrez des conseillers dans votre magasin partenaire Toulouseboutiques ou retrouvez tous vos commerces locaux. 24 h/24 h et 7j/sept sur le site d’achat en ligne https://toulouseboutiques.com.
Consommer local pour soutenir vos commerçants et votre économie locale.

Boutiques des Carmes Toulouse
Boutiques des Carmes Toulouse

Cliquez sur une des proches Boutiques de la Place des Carmes de Toulouse.

Et découvrez sa boutique en ligne

Place des Carmes de Toulouse – Histoire

Le nom de la place des Carmes venait du couvent qui autrefois occupé ce lieu. Puis en 1795 on installa une salle de danse qui fut fermée le 18 aout 1797, à cause des bagarres qui s’y produisaient. En 1813, on installa un marché aux herbes, en 1815 on projeta d’élever une statue équestre de Henri IV. En 1845 on construit un bassin et on inaugure, le 2 avril, sa gerbe d’eau, ils y resteront quarante-quatre ans. Enfin en 1889, on adopta le plan du marché couvert, il avait fallu 67 ans pour    passer de l’élaboration du projet à sa réalisation.

Le n°41 de Place des Carmes fut le théâtre d’un drame qui s’y déroula le 15 août 1815. Victime de son devoir et de rancunes politiques, le général Ramel, fut assassiné vers neuf heures du soir, dans sa maison, par une bande de sicaires. En présence de la force armée concentrée sur la place, qui ne fit rien pour sa défense, rien pour arrêter les assassins.

Le Général Ramel Place des Carmes

« Le général Ramel et un volontaire royal ont été victimes d’un mouvement populaire dont il a été impossible de connaître les causes ». Les officiers qui se rendirent auprès de lui, après sa première blessure et se retirèrent en escaladant le mur, la cour de la maison n° 52 de la rue Pharaon. Les meneurs de l’émeute se réunirent d’abord à l’auberge de la Cave, puis au café’ du Globe et d’après la tradition orale, à l’auberge du Griffon d’or. Que le maire de Villèle n’arriva sur les lieux, avec une compagnie de gardes nationales, qu’à onze heures et demie, et que le général Pérignon, averti à neuf heures et demie, ne s’y rendit que vers minuit.

Nous rappellerons aussi que, d’après la tradition locale, le principal témoin du drame fut récompense de son mutisme par le don de l’hôtel connu dans notre ville sous le nom d’  « Hôtel du Silence ».

Carmes

boutiques Place des Carmes Toulouse